Tout ce qu’il faut savoir pour poser une isolation intérieure

isolation interieure

Plusieurs types d’isolants sont disponibles sur le marché. Chacun présente ses avantages et ses inconvénients. Cependant, pour certains isolants, tels que les isolants minces, une expertise en matière de pose est requise. Si vous voulez vous lancer vous-même dans l’isolation de votre intérieur, mieux vaut privilégier les isolants faciles à mettre en place et à installer. Le plus populaire étant la laine de verre.

Isolation intérieure : les murs et les planchers

Avant d’entamer les travaux, il faudra commencer par se munir de gants et de vêtements couvrant l’intégralité de la peau afin de limiter les irritations provoquées par la laine de verre.

Isolation intérieure des murs

Pour pouvoir placer la laine de verre, il faudra commencer par poser une ossature métallique et des rails sur les murs. Cette ossature servira à maintenir l’isolant en place. Tracez donc des repères en mesurant la largeur des panneaux d’isolants. Ensuite, vissez à l’aide d’une visseuse les rails au sol ainsi qu’au plafond, tout en veillant à ce qu’ils soient bien alignés. Vous devez visser par la suite les montants sur les repères déjà définis. Vous pouvez maintenant découper et poser horizontalement la première couche d’isolant contre le mur, puis une seconde couche verticale entre les montants.

La dernière étape consiste à poser le frein vapeur par-dessus l’isolant à l’aide d’adhésif. Ce frein vapeur permet d’éviter l’humidité et la détérioration rapide de l’isolant.

Isolation intérieure des planchers

On ne pense pas souvent à poser de l’isolant sur les planchers. Cependant, ils représentent un gain d’énergie non-négligeable en plus d’une isolation phonique qui évite les désagréments sonores. Il existe 3 méthodes d’isolation des planchers :

  • Isolation par le bas ;
  • Isolation par le haut ;
  • Isolation dans la structure du plancher : pour les planchers à ossature.

L’isolation par le bas consiste à placer simplement des plaques de laine de verre en dessous du plancher, en cas de présence d’un terre-plein ou d’un vide sanitaire, jusqu’à recouvrir l’intégralité de la surface. Pour l’isolation par le haut, il faudra casser le sol existant, puis placer les panneaux d’isolants, couler une chape et recouvrir par un nouveau sol.

Isolation intérieure : les combles

Les combles représentent 30 % de gain d’énergie en isolation. Outre ces économies, le coût d’installation d’une isolation est très abordable.

Il existe 2 types de combles :

  • Les combles perdus ;
  • Les combles aménagés.

Les combles perdus ont une hauteur sous plafond très restreinte, ce qui les rend inhabitables. L’isolation de ce genre de combles se fait par la technique de soufflage. L’isolant en vrac, souvent de la laine de verre, est alors répandu sur toute la surface des combles.

Les combles aménagés, quant à eux, sont des combles habitables. Leur isolation consiste à installer des plaques de laine de verre sur les parois intérieures et le toit de manière similaire à la pose d’isolants sur les murs.

Retour en haut