Comment la loi RT 2012 impacte-t-elle l’isolation ?

isolation rt2012

Appliquée depuis maintenant janvier 2013, la loi RT 2012 a apporté des idées bien spéciales et désormais plus ancrées dans le secteur du bâtiment. Qu’il s’agisse de constructions neuves ou de bâtiments en rénovation, elle concerne aussi l’isolation des murs !

Découvrez ci-dessous les différents critères à respecter et autres points à prendre en considération pour un respect total de la loi !

Conformité à l’isolation RT 2012

C’est parti avec les différents points concernant la conformité à l’isolation RT 2012. Cette dernière est intimement liée aux points suivants :

  • La performance globale de la bâtisse ;
  • La résistance thermique ;
  • La réduction des ponts thermiques ;
  • L’air étanche.

Par rapport à la performance du bâtiment, cela concerne par exemple les seuils de performance relatifs à la conception, la qualité/confort, et enfin la consommation d’énergie.

La résistance thermique quant à elle doit également se situer par rapport à une fourchette (allant de 3.2 à 5.5 m².C°/W). Par rapport aux matériaux toutefois, ils sont tous recevables !

Notez bien que pour des logements un peu plus anciens, il vous est possible d’augmenter la résistance thermique en isolant les combles.

Passons à présent à la réduction des ponts thermiques. Pour un bâtiment qui est bien isolé, ils peuvent représenter environ 40 % de votre consommation de chauffage. De son côté, la RT 2012 vous impose un seuil maximal qu’il ne faut pas dépasser, qui concerne également la somme de tous les ponts thermiques d’un même bâtiment.

Les infiltrations d’air dans votre bâtiment constituent le dernier point à prendre en considération, un problème qui se pose notamment dans les régions exposées au vent. Injecter des fumées peut vous aider à déterminer les zones de fuite de façon plus facile, et ainsi y remédier rapidement !

La perméabilité de l’air est limitée grâce à la loi RT 2012 qui impose 0.6 mètres cube par heure pour une surface classique habituelle. Il faudra pour cela toutefois prendre en compte toute sorte de détails tels que les films d’étanchéité, les différentes liaisons avec cadres des menuiseries, etc.

Dites-vous bien que les pertes de chaleur constituent environ la moitié (soit 50 %) de l’énergie consommée si votre logement n’est pas (bien) isolé.

Conclusion sur la loi thermique RT 2012

Pour conclure, la réglementation thermique 2012 permet un véritable saut de qualité d’un point de vue isolation puisque l’accent est particulièrement mis sur les finitions, la conception du bâtiment, sa mise en œuvre, etc.

Elle a nécessité une grande mutation au niveau des pratiques exercées dans le secteur, mais a permis de réunir les différents moyens nécessaires pour pouvoir affronter les défis climatiques et atteindre un plus grand niveau d’efficacité.

Retour en haut